Le CBGa, l’acide cannabigérolique : c’est quoi au juste ?

 

Le CBGa (acide cannabigérolique) est un phytocannabinoïde (une substance terpénique) naturellement présent dans le cannabis. C’est l’un des cannabinoïdes les plus abondants dans la plante, et il est considéré comme le «précurseur» des autres cannabinoïdes. Il se trouve en plus grandes quantités dans les têtes de fleurs femelles et est très sensible aux conditions climatiques.

Une fois activé par la chaleur, il se transforme en THC et CBD. Le CBGa a également été montré pour avoir des propriétés anti-inflammatoires, antioxydantes et anxiolytiques. Il est également soupçonné de jouer un rôle important dans la régulation du système endocannabinoïde.

 

Quelles sont les propriétés du CBGa ?

 

Le CBGa a été signalé pour ses capacités anti-inflammatoires, antioxydantes et anxiolytiques. Il possède également des propriétés anticonvulsives et peut aider à réduire la pression intraoculaire. Certaines études ont également suggéré que le CBGa pouvait être bénéfique pour le traitement de la douleur chronique et pour soulager les symptômes de l’anxiété et de la dépression.

 

Quelles sont les différences entre CBGa et CBG ?

 

Le CBGa est le cannabinoïde précurseur du CBG, qui est connu pour son rôle sur la gestion de la douleur. Il est produit naturellement dans la plante de cannabis et se transforme en CBG lorsqu’il est activé par une température chaude. Le CBGa a des propriétés thérapeutiques similaires à celles du CBG, mais il a également des effets plus puissants et plus durables. De plus, le CBGa peut être facilement converti en THC et CBD lorsqu’il est chauffé, ce qui en fait une option intéressante pour les fabricants de produits thérapeutiques à base de cannabis médicinal.

 

Le CBGa présente-t-il des contre-indications ?

 

Le CBGa n’a pas été étudié suffisamment pour pouvoir savoir s’il présente de réelles contre-indications. Cependant, comme pour tout autre cannabinoïde, il est recommandé de consulter votre médecin traitant avant de prendre des suppléments à base de CBGa. Les personnes qui souffrent d’une maladie ou prennent des médicaments devraient consulter leur médecin avant d’utiliser des produits à base de CBGa, en raison du rôle important du cytochrome P450.

 

Quelle est la posologie du CBGa ?

 

La posologie du CBGa dépend de l’utilisation prévue et des besoins individuels, et en fonction du poids de l’individu. Les suppléments à base de CBGa sont généralement disponibles sous forme de capsules, de gouttes ou d’huiles à ingérer. Il est recommandé de commencer par une petite dose et d’augmenter progressivement jusqu’à ce que les effets souhaités soient atteints.

On considère qu’il faut prendre le CBD par palier de 7 jours, afin d’habituer son corps à la substance. On commence par 2 gouttes 3 fois par jour. On laisse agir 2 minutes sous la langue.

On évalue le ressenti et le résultat au bout de 7 jours puis on peut prendre 3 gouttes 3 fois par jour pendant 7 jours si le bseoin s’en fait s’en sentir.

Bien entendu, on se réfère toujours à son médecin traitant.

 

 

Ceci peut vous intéresser:  Les principaux terpènes dans le CBD et leurs fonctions