Le rôle du cannabidiol dans les douleurs neuropathiques

Le cannabidiol (CBD) est une substance présente naturellement dans le cannabis et le chanvre. Il est souvent considé comme un complément alimentaire et a été utilisé pour traiter diverses maladies, y compris les douleurs neuropathiques.
Les études sur le CBD et les douleurs neuropathiques sont limitées, mais certaines études suggèrent que le CBD pourrait avoir un certain effet analgésique et antiinflammatoire. Des recherches supplémentaires sont nécessaires pour mieux comprendre lefficacité et la sécurité du CBD pour le traitement des douleurs neuropathiques.

CBD ou Cannabidiol pour les névralgies

Les études sur le CBD et les névralgies ne sont pas encore vraiment nombreuses. Cependant, une étudecente a examiné lefficacité du CBD pour le traitement des névralgies faciales idiopathiques. Létude a mont que le CBD avait des effets bénéfiques sur la douleur et la qualité de vie des patients.

CBD et neuropathies périphériques

Une autre étudecente a examiné lefficacité du CBD pour le traitement de la neuropathie diabétique périphérique. Cela reste à confirmer par d’autres études. Mais c’est déjà un premier pas important dans la gestion de la douleur au quotidien.

Quelle forme de cbd pour les douleurs neuropathiques ?

Il existe plusieurs formes de CBD disponibles sur le marché. Les formes les plus courantes sont lhuile, les gélules, les inhalateurs et les crèmes topiques. Les huiles et les capsules sont les formes les plus couramment utilisées pour le traitement des douleurs neuropathiques. Les inhalateurs et les crèmes topiques sont généralement utilisés pour traiter des troubles cutanées et des douleurs musculosquelettiques. Il est important de consulter un professionnel de santé pour obtenir des conseils sur la forme la mieux adaptée à votre besoin.

Le CBD peut aider à gérer les effets secondaires de la neuropathie

Ceux qui souffrent de neuropathie rapportent souvent de la douleur, des picotements et de l’engourdissement. Le CBD s’est avéré être efficace parfois pour réduire ces symptômes.

Le CBD est un composé chimique naturel trouvé dans la plante de chanvre. Il peut agir comme un agent analgésique, anti-inflammatoire et antioxydant. Les récepteurs de la douleur et de l’inflammation connus sous le nom de CB1 et CB2 sont activés par le CBD. Il peut également inhiber la croissance des cellules T, qui sont les cellules qui favorisent l’inflammation. On sait aussi que l’inflammation offre un terrain favorable à d’autres soucis de santé.

Bien qu’il n’y ait pas d’approbation officielle pour le CBD comme remède possible, il y a eu quelques travaux montrant qu’il peut être bénéfique pour la douleur nerveuse périphérique. Plus précisément, les effets de réduction de la douleur du CBD peuvent être le résultat de la régulation du système immunitaire, ce qui est vital pour la guérison des zones endommagées par le nerf.

En conséquence, certains chercheurs ont suggéré que le CBD pourrait être une alternative viable aux opioïdes. Cependant, davantage de recherches sont nécessaires pour le prouver. Il est préférable de parler avec votre médecin avant de décider d’un traitement.

Par ailleurs, une étude a examiné l’effet du CBD sur l’échelle de douleur neuropathique. Les chercheurs ont utilisé un essai contrôlé randomisé pour évaluer l’efficacité du CBD sur la neuropathie périphérique. Dans l’étude, 29 patients présentant une neuropathie périphérique symptomatique ont été inscrits. Ils ont été traités avec du CBD, un placebo ou un ingrédient inactif. Les résultats ont montré que les deux premiers groupes ont connu des améliorations de leur douleur.

D’autres études ont montré que le CBD médical peut aider à réduire l’inflammation et l’hyperalgésie. Il est également avéré qu’il peut parfois ralentir la libération de signaux de douleur et stimuler la régénération cellulaire.

Y a-t-il des effets secondaires ?

Certains utilisateurs rapportent une somnolence et une diarrhée. Certaines personnes trouvent aussi que le CBD pourrait assècher un peu la bouche, après la prise. Le produit étant très amer pourrait donc avoir un effet assèchant sur les fluides buccaux.

 

Si vous envisagez d’utiliser le CBD, assurez-vous de suivre les instructions des fabricants pour éviter les effets indésirables.

Le CBD peut également interagir avec d’autres médicaments, y compris les anticoagulants. Le cbd pourrait en effet inhiber l’expression du cytochrome P450. Cela pourrait dans certains cas augmenter ou baisser l’effet des médicaments.

Il est alors recommandé de commencer par la plus petite dose et de l’augmenter lentement si nécessaire. Cela peut également être une bonne idée d’essayer plusieurs produits avant de décider d’un produit final. En effet, on sait que le profil terpénique du CBD peut différer d’un produit à l’autre, et donc mieux s’adapter à certains consommateurs.

Vous pouvez trouver de l’huile de CBD sous une variété de formes, notamment des capsules, des teintures, des crèmes et des gommes. La posologie du CBD dépend du poids corporel des personnes, du trouble traité et du type de produit utilisé.

Schématiquement parlant, le CBD avec une mini dose légale de THC (moins de 0,9% en Suisse, et moins de 0,2% en France) peut parfois donner des effets intéressants.

Un autre substance, le CBG, cannabigérol, s’est révélé être le cannabinoïde spécialisé dans la douleur. Vous pourriez vous renseignez sur ceci.

Pensez aussi au CBN, cannabinol, qui a une vertu plus sédative. Dans ce cas, il pourrait être intéressant d’en prendre le soir au coucher afin de prévenir d’éventuelles douleurs neuropathiques nocturnes.

 

Prévenez votre médecin traitant

Rensignez-vous bien avant de prendre du CBD, et demandez conseil avant à votre médecin traitant. N’arrêtez jamais un traitement en cours. Le CBD peut interagir avec les médicaments, donc prudence.
Les données fournies ici sont dispensées à titre informatif uniquement. Elles ne constituent en aucun cas un conseil médical.
Ceci peut vous intéresser:  Huile de CBD, quel pourcentage dois-je prendre ?